happines-grossesse-trimestre-mumlife
MUM LIFE

8 choses qu’on ne m’avait pas dites sur le premier trimestre

Le fameux 1er trimestre ! Avant de devenir soi-même parents on n’en sait pas grand chose : les nausées matinales et les restrictions sur l’alcool et la nourriture, et encore tout le monde ne sait pas ça ! Mais c’est tellement plus… si j’avais su…

1 – Réveils nocturnes

Comme moi, avant, vous croyez peut-être que c’est la taille du ventre qui empêche de trouver une position confortable, et donc que les premiers mois on est tranquille ? Que nenni ! Dès les premiers mois, l’envie de passer votre vie aux toilettes est présente. Et personnellement c’est un des premiers signes qui m’a fait me demander si je n’étais pas enceinte, bien avant d’avoir fait le test…comme quoi !

2 – Regardez-moi dans les yeux

Je n’ai jamais eu à me plaindre côté décolleté, surtout depuis l’arrêt de la contraception, et oui parfois la pilule ça vous stoppe votre croissance. Mais là ! En quelques semaines ma lingerie est devenue trop petite, bien avant mes jeans. Et malheureusement cette transformation éclair était un peu douloureuse… Le pire ? C’est que ce n’est pas fini ! Bonjour les montées de lait !

3 – J’aime et j’aime pas

Je savais pour l’alcool et la viande crue, un peu aussi pour le fromage, mais s’il n y avait que ça ! Au premier trimestre vous pouvez même être malade avec une glace. Attention à tout ce qui contient des œufs, exit la charcuterie, bye bye le tartare, adieu, adieu ! Et personnellement je ne supportais plus de manger ni de boire chaud, seul le froid passait. En plein mois de mars, c’était super. Et puis on se met à aimer des aliments qui nous faisaient horreur avant. Dans mon cas le poisson, je ne passe plus une semaine sans ma petite tranche de maquereau ! T’as changé Nini !

4 – Les nausées apéritives

Soi-disant les nausées sont matinales, grave erreur ! Dans mon cas, le matin rien, zéro. Par contre le soir vers 19H, l’heure de l’apéro, les remontées acides et l’envie d’attraper un seau étaient présentes. En semaine, ça m’a coupé l’appétit avant diner mais c’était gérable. Par contre le week-end, au moment des lives-apéro, ce n’était pas facile, facile.  Que du bonheur qu’ils disaient !

5 –  Hé, tu t’es encore endormi !

Je ne sais pas comment on fait les futures mamans du monde d’avant. Je dis respect. Etant en plein confinement, j’ai eu la chance de passer ce premier trimestre chez moi (je vous en parle dans mon précédent article : Devenir Maman en plein confinement) et je crois que c’était moi la plus ravie d’être confinée à domicile. Je me recouchais le matin après avoir croisé le futur papa au ptit-déj et à 17h j’étais en train de m’endormir dans mon  canapé. Je n’ai jamais été une grosse dormeuse mais on est tellement, TELLEMENT, tellement fatigué… vous n’avez pas idées !

6 – Fringales et bizarreries

Le grand cliché c’est les fraises ! Le futur Papa m’en a acheté, c’était bon mais mon seul désir c’était mon poids en bonbons (des nounours surtout). Et encore les bonbons… ça fait grossir mais c’est plutôt raisonnable, et ce n’est pas forcément une envie de grossesse (je n’ai pas attendu d’être enceinte pour être faible là-dessus), non, là où c’est devenu bizarre c’est quand j’ai commencé à descendre les cornichons Amora, à même le pot, devant la télé… par amour du goût !

7 – Team Bouli

Et un jour un petit ventre arrive, et les ballonnements aussi. Vous savez quand vous vous sentez ballonné après un bon repas, vous n’avez pas l’impression d’être gonflé comme un petit ballon ? Je vous laisse imaginer le rendu sur un petit bidon en formation ! So sexy ! Je fais quand même des petites photos car tout le monde me dit qu’il faut garder des souvenirs !

8 – « Ce ne sera pas une fille à mon avis »

J’ai toujours entendu dire qu’on pouvait deviner à la forme du ventre. Légende urbaine qui se vérifie un coup sur deux. Personnellement au 1er trimestre, à la façon dont je portais mon ventre, beaucoup on pronostiqué un garçon. Il y a aussi des calendriers chinois ou lunaires, qui ne marchent pas toujours. La seule chose que je peux dire et qui s’est vérifié dans mon cas, c’est que je me suis mise à avoir de l’acné alors que je n’en avais jamais eu, même ado, et ça a conforté le futur papa dans son ressenti. Il parait qu’un bébé « fille » vole la beauté de sa mère pendant la grossesse, et oui !

Voilà, j’espère vous avoir un peu éclairé sur tout ce qu’on ne sait pas forcément sur ce fameux 1er trimestre. Je ne parle bien sûr que de mon cas personnel, et beaucoup de mes amies et collègues me disent ne pas avoir eu la moitié de ce que j’ai connu… ou alors elles ont déjà oublié ! Gardez à l’esprit que chaque grossesse est unique et que personne ne peut vous dire à quelle sauce vous serez mangé… ce serait trop facile !

Un petit message aux conjoint(e)s : Je sais qu’à cet instant vous avez peut-être du mal à vous sentir concerné(e) ou déjà Papa/Maman et pourtant vous l’êtes presque car votre compagne, en portant l’enfant, se sent déjà presque Maman. Patience, au prochain trimestre vous devriez réaliser, pour de vrai, à quel point votre vie va changer…

Et vous, vous connaissiez tous ces symptômes ? Vous les mamans, vous en avez eu d’autres ? Je veux tout savoir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.