MUM LIFE

Devenir maman en plein confinement – partie 1

L’aventure d’une vie ! Mais alors en plein confinement ? Quelques heures avant les 1ères annonces du Président, nous venions d’avoir la confirmation d’un heureux évènement : je vais devenir maman !

L’ascenseur émotionnel

J’accuse plusieurs jours de retard mais ayant déjà eu 2 fausses alertes on ne s’emballe pas Nini ! Et puis ça arrive. Un test de grossesse positif, une prise de sang qui confirme et ce mercredi soir 11 mars c’est rien de dire que c’est la fête à la maison ! De l’incrédulité aux larmes de joie …

Comme je suis parfois nostalgique de mes années 90’s, je ne trouve rien de plus original que d’annoncer la nouvelle au futur papa sur la chanson de Stomy Bugsy « Mon Papa à moi… », toute une époque !

La journée du lendemain se déroule presque normalement, auto, boulot, dodo. Non, pas dodo ! Il est 20h et l’Elysée prend le direct. Ce n’est pas vraiment prévu et ce qui va nous être annoncé encore moins.

Ecoles ? Fermées ! Entreprises ? Confinées ! Hôpitaux ? Submergés ! Vient alors une question qui nous préoccupe depuis plusieurs jours voir plusieurs semaines. Dans ces nouvelles conditions : comment ça va se passer maintenant ? Pendant 30 secondes je me dis que c’est peut être pas le meilleur moment pour devenir maman, et puis non, on attend depuis quelque temps…

Annoncer ça… par Messenger

C’est très certainement ce qui m’attriste le plus encore, à l’heure actuelle.

Confinement et Coronavirus oblige nous ne pouvons pas informer nos proches de vive voix. Au mieux, je le dis à ma mère (j’ai perdu mon père il y a longtemps) mais nous ne pouvons pas nous serrer dans les bras, ni nous embrasser. Nous ne pouvons pas non plus aller voir mes beaux-parents qui vivent dans une autre région, nous leur annonçons en vidéo via Messenger. Et à nos amis, pareil, par Messenger ou par téléphone, c’est tout ! Plus sec et plus impersonnel c’était pas possible. Pour nos parents, on a quand même fait le coup du café « Grand-Mère » pour les futures mamies mais en virtuel ça ne rend pas pareil…

Comme à ce moment là, je travaille encore, mes collègues ont même l’info avant certains proches, c’est le monde à l’envers. Comme beaucoup de jeunes femmes je me suis déjà imaginé plein de fois comment j’annoncerai ça à mes parents quand ça arriverait et bim… merci le Coronavirus !

Les vraies joies du télétravail

Y a pas à dire, je crois que la personne la plus heureuse sur terre d’être en télétravail c’est moi. Pourquoi ? Parce que je ne sais pas comment ont fait toutes les courageuses futures maman avant moi pour aller chaque jour au travail en ayant si mal dormi et en étant à moitié nauséeuse… Tout mon respect !

En télétravail depuis le 13 mars 2020, j’apprécie d’être tranquille chez moi. Les premiers jours, une fois mon petit-déjeuner pris, je me recouchais en attendant l’heure de ma prise de poste. Quel luxe les amis !

La double solitude de la future maman ?

Si il y a une chose que nous avons tous ressenti pendant le confinement, c’est la solitude !

Alors si il est vrai que par moment, comme vous, j’ai trouvé le temps long, les journées sans fin qui se ressemblent toutes, à ne voir que mon chien et n’avoir pour toutes sorties que ses promenades de moins d’1h dans un rayon de moins de 10 km, non je ne peux pas dire que je me suis sentie seule… nous sommes déjà 2 !

P.S. : Vous n’êtes, déjà, plus vraiment seule quand vous vous apprêtez à devenir maman.

 » Monsieur ne pourra pas assister à la 1ère écho, désolé… « 

On attend le dernier moment, espérant que ça change quelque chose, mais rien ne peut évoluer positivement pendant ces premières semaines de confinement…

Le cabinet de gynécologie confirme : « Vous serez toute seule, Monsieur ne pourra pas être là », on s’en doute un peu. « Et la visite du 3e mois ? » Pareil.

Bien sûr ce n’est pas exactement ce que nous avons imaginé mais autour de nous il se passe des choses tellement plus graves. Certaines copines qui accouchent seules et puis la liste des cas Covid qui augmente tous les jours. Nous n’avons pas le droit de nous plaindre…

Réveils nocturnes

Dans l’article « Tout ce qu’on ne m’avait pas dis sur le 1er trimestre » (en cours de rédaction) j’en reparle, mais je n’ai jamais aussi mal dormi que pendant ces premières semaines de confinement. Devenir maman ça a un « prix »…

Il faut dire que le sommeil au cours du 1er trimestre est parfois assez chaotique. Alors ça, plus le confinement qui nous a tous déréglé l’horloge biologique, quel délice ! C’est bien simple j’avais une « mini 2ème vie » la nuit, je checkais mes réseaux, je répondais à mes mails. La vie la nuit…

Pourtant ce n’est pas comme si je n’étais pas fatigué, bien au contraire. Le jour mon rêve c’est dormir et la nuit bah je vis ! Bravo Nini !

Comment on s’habille « future maman » quand tout est fermé ?

Je ne suis pas porté sur les achats en ligne à outrance. J’ai mes magasins fétiches et j’aime bien aller voir comment les vêtements rendent en vrai, même si j’aime pas trop essayer. A ce moment là je pense donc être relativement épargnée par les dramas autour des enseignes de prêt à porter qui accusent déjà certains délais de livraison. C’est sans compter sur la transformation de ce nouveau corps…

Joie, bonheur. Depuis l’arrêt de ma contraception je n’ai jamais eu à me plaindre niveau décolleté mais là ça prend des proportions qu’il va falloir contenir au plus vite ! Et si il n’y avait que le décolleté, le ventre aussi manifeste sa présence. Je découvre donc la joie des achats en ligne dans les boutiques spécialisées « maternité », la sélection de sa taille au petit bonheur la chance (surtout enceinte) et les délais de livraison, raisonnables, vu le type de boutique… c’est déjà ça ! Pour le reste on verra plus tard, on sera peut-être déconfiné d’ici là.

C’était moins une !

Vous savez la vie elle vous joue des tours parfois. Maintenant je peut le dire, même si certains le savent, ça fait plusieurs mois que nous essayons d’avoir cet enfant tant attendu, presque 2 ans déjà !

L’an dernier nous avons eu la confirmation que, pour nous, ce serait peut-être compliqué car après plus d’une année d’arrêt de contraception on est en droit de se poser des questions. Personnellement, c’était un peu dur de passer encore un Noël sans heureuse nouvelle… et autour de nous les naissances se multipliaient, notamment au travail. Une année record !

Notre année 2020 commence donc avec une série de tests, d’analyses et de rendez-vous au CHU afin de rechercher une cause médicale, et rien. Bon pour le service, tous les deux ! Qu’est ce qui ne va pas chez toi ma fille ?

Rien n’est fini… tout commence !

En mars 2020, je devais avoir ma 1ère tentative d’insémination artificielle, et puis non ! Quelques semaines avant l’évènement qui a changé le cours de nos vies à tous, au moment de la St Valentin, la vie soudain décide que c’est notre tour. Ça y est, c’est notre heure … enfin !

A suivre…

Dans la 2ème partie de « Devenir maman en plein (dé/re-confinement) on verra ce qu’à donné cet été 2020 déconfiné et surtout comment a continué cette grossesse dans la chaleur et le respect partiel des gestes barrières… alors enceinte et reconfiné ou pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.